Mon Blog

De la liberté en plus

Voici mon dernier rédactionnel paru dans le Criquet magazine d’ Octobre 2020 en page 5. “De la liberté en plus”. La technique à la guitare est-elle au service de la musique? Comment définir cet aspect de la pratique musicale? Les réponses sont ici. Merci à Dider Aubray pour le super travail qu’il fait pour ce magazine incontournable de notre région.

“Moi je joue tout au feeling, pas besoin de technique” : Si vous pratiquez un instrument de musique, vous avez probablement déjà entendu cette phrase ou quelque chose d’approchant. Comme dans tous les domaines, il suffit souvent d’approfondir son expérience et dépasser le stade du débutant pour s’apercevoir que le savoir et la technique peuvent apporter plus de liberté dans le jeu et des outils qui deviendront vite incontournables. La technique est un des véhicules de l’émotion que nous tentons de faire passer par notre instrument. Pour que votre jeu soit expressif et abouti, il faut que votre idée musicale puisse passer, sans filtre, de votre esprit aux doigts et des doigts à l’instrument. Pour cela, lorsque vous pratiquez, votre geste doit être fluide et précis et cela ne s’acquiert que par la technique. Lorsque l’on joue de la guitare, le cerveau qui dirige tous nos gestes a besoin de puiser dans la mémoire profonde le savoir-faire acquis précédemment. Si nous n’avons jamais joué un accord, il sera bien hasardeux de poser instantanément et précisément nos doigts pour qu’il sonne parfaitement. Notre esprit peut avoir une vision claire de ce que l’on souhaite faire mais si les doigts n’arrivent pas à bouger convenablement, c’est l’échec assuré. D’ailleurs le mot “technique” dérive du grec “technè” dont le sens central est “produire” ou “faire efficacement”. Il suffit alors d’un minimum de technique et de pratique pour avoir le plaisir de donner du sens à son geste et pouvoir ainsi sentir que notre jeu devient fluide et expressif. Si notre geste est acquis, si le son est le reflet de notre pensée, alors l’émotion sera implicite et pertinente. Cependant, il arrive parfois que la technique ne serve plus la musique mais devienne une sorte d’exubérance qui tient plus de l’esbroufe que de la beauté. Maitriser un instrument de musique, ce n’est pas seulement pouvoir jouer vite et bien, mais c’est aussi donner son importance au silence, à la douceur et à l’expression. La technique est donc un outil indispensable pour le musicien, à nous d’en faire bon usage. Ce n’est bien sûr pas le seul mais pour le moment voici quelques pistes pour développer sa technique : pratiquer régulièrement, se fixer des objectifs clairs, donner toute son attention à sa pratique, identifier ses faiblesses, varier les exercices pour ne pas tomber dans l’automatisme…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *